ALERTE : Compteurs Linky et ANFR

Un communiqué de Presse de l’ANFR
qui va encore alimenter le buzzz !!!
Dans le rapport d’étude de l’ANFR du 30 mai 2016, on constate une grave confusion entre les champs électromagnétiques émis par tout type de  compteur électrique et les champs électromagnétiques émis par le CPL spécifique au Linky.
De plus l’impact du concentrateur  nécessaire à la transmission des données vers les centres de gestion n’a pas été étudié.
Le communiqué de Presse présenté par l’ANFR n’apporte aucune réponse sur l’impact du compteur Linky sur l’exposition du publique aux champs électromagnétiques.
Il révèle une carence administrative grave qui a été signalée par le CRIIREM aux responsables de l’ANFR à l’occasion de l’audition à l’Assemblée Nationale du 14 mai dernier.
C’est pourquoi le CRIIREM renouvelle sa demande de février 2016, à savoir la mise en place d’une commission multipartite dans le but d’établir un protocole de mesures adapté au système Linky afin de réaliser une étude contradictoire indépendante et pertinente.

Compteur Linky – Lettre Ouverte

De nombreuses informations très diverses circulent actuellement sur le compteur communiquant Linky. Elles sont souvent contradictoires, non vérifiées, voire erronées, ce qui crée des polémiques et du buzz sur les réseaux sociaux  dans lesquels il est difficile de s’y retrouver.

Le Transmission – Notre publication de 4 pages

Depuis sa création, le Criirem publie pour ses adhérents un journal de quatre pages nommé Le Transmission.
Nos travaux, nos avis, nos commentaires…

Transmission N°21 : (Juin 2016)
P1 : Myriam GALBRUN, Un beau cadeau pour les 10 ans du CRIIREM.
P2 : Radiofréquences / Hyperfréquences, une confusion intentionnelle.
P3 : Hyperfréquences, nocivité pour la reproduction
P4 : Le Principe de causalité vient d’un autre âge. 

Transmission N°20 : (Décembre 2015)
P1 : Michèle RIVASI.
P2 et 3 : Analyse du CRIIREM sur le décret de 2002.
P4 : Le bouclage du neutre.

Lettre ouverte Compteurs Télérelevés

Lettre ouverte aux utilisateurs, installateurs de compteurs télérelevés.
Madame, Monsieur,
Depuis de nombreuses années, le CRIIREM travaille sur les risques afférents aux champs électromagnétiques des rayonnements non ionisants.
En 2011, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe a demandé un seuil de prévention pour les niveaux d’exposition à long terme aux micro-ondes ou hyperfréquences en intérieur à 0.6V/m et l’OMS vient de classer ces mêmes champs électromagnétiques dans la catégorie cancérigène 2B, comme l’était l’amiante, le plomb et le DDT…