ENEDIS – COMPTEUR LINKY 2018

"
n

Catégories

Publié le

10/18/2018
l

Qu’attend ENEDIS pour soutenir une étude complète des REM émis par LINKY, organisée par l’ADEME et demandée par les élus? Le 11 mai 2016, le CRIIREM a participé à une table ronde à l’Assemblée Nationale sur le LINKY et son impact sur la santé. À cette occasion, le CRIIREM a signalé les incertitudes engendrées par les […]

Auteur

Pierre Le Ruz

Qu’attend ENEDIS pour soutenir une étude complète des REM émis par LINKY, organisée par l’ADEME et demandée par les élus?

Le 11 mai 2016, le CRIIREM a participé à une table ronde à l’Assemblée Nationale sur le LINKY et son impact sur la santé. À cette occasion, le CRIIREM a signalé les incertitudes engendrées par les déclarations inappropriées d’ENEDIS et les mesures inadaptées annoncées par l’ANFR. Il a aussi réitéré sa demande de mise en place de mesures indépendantes réalisées au contradictoire.

Le 23 février 2017, le CRIIREM a été convoqué à une réunion sur “les niveaux de champs électromagnétiques émis par les compteurs LINKY et sur l’exposition de la population induite par les compteurs communicants” dans le cadre de l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST), en présence de l’ANSES, d’ENEDIS, de l’ANFR et des parlementaires. En raison de l’incertitude des résultats présentés par l’ANSES et ENEDIS, le CRIIREM a encore insisté pour la mise en place d’un protocole et de mesures indépendantes à réaliser au contradictoire.

Le 3 mars 2017, le CRIIREM à été convié à l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) avec ENEDIS qui a accepté la mise en place d’un protocole de mesures réalisé au contradictoire avec la participation de tous les organismes impliqués.

Il y a urgence à faire connaître officiellement, et avec certitude, les niveaux des émissions électromagnétiques engendrés par les compteurs électriques communicants  LINKY et la technologie nécessaire à son fonctionnement  par des mesures réalisées au contradictoire. Ces niveaux d’émissions étant reconnus scientifiquement, il sera possible de donner un avis définitif sur les impacts potentiels concernant la santé, la sécurité et la compatibilité électromagnétique.

Les courriers au Ministère de l’écologie et à l’ADEME envoyés en octobre 2017 sont restés sans réponse.

La réponse de l’ADEME faite à François de Rugy, alors Président de l’Assemblée Nationale, à la question d’une étude à mettre en place sur les REM émis par un compteur LINKY confirme bien l’engagement de ses équipes à soutenir toute nouvelle évaluation mais est restée lettre morte, puisqu’à ce jour aucune étude complète n’a été réalisée.

Le CRIIREM réitère sa demande auprès du Ministre de l’écologie François de Rugy, demande soutenue par les élus de l’OPECST, d’user de son autorité auprès de l’ADEME pour qu’enfin soient levées les incertitudes concernant les émissions radioélectriques du compteur LINKY.

C’est bien là, la seule position scientifique à défendre face à l’arrivée d’une technologie nouvelle insuffisamment étudiée avant sa généralisation.

 

 

Dans la même catégorie