FORMATION REM

Rayonnements Électromatiques 2023 – Le Mans Université

Le lundi 12 décembre 2011 a eu lieu, à la Cité Universitaire de Paris, le premier colloque sur le lien cancer et environnement.

Après une matinée consacrée à faire un état des lieux et à la caractérisation des expositions et prise en compte des incertitudes, l’après-midi a été consacrée à l’apport des études épidémiologiques avec l’intervention du Docteur Jaqueline Clavel, de l’Inserm, sur l’environnement et le risque de leucémie chez l’enfant : le projet Géocap.

Quatre causes potentielles sont citées :

-L’exposition au radon

-L’exposition au trafic routier

-La proximité d’une centrale nucléaire

-L’exposition aux lignes électriques

A la grande déception d’un grand nombre de participants, aucune conclusion n’a été présentée.

Depuis 2002, l’Inserm a travaillé sur la méthodologie, donc la localisation par Géocap des cas de leucémie et de la population témoin. Le Dr Clavel nous explique que le nombre de cas (2750 enfants souffrant de leucémie et 30 000 témoins), choisi au début de l’étude, n’est pas suffisant pour émettre une conclusion.

Autant dire que les conclusions ne sont pas pour demain, ni pour après demain. Quand on ne veut pas chercher, on ne risque pas de trouver.

Dans la même catégorie

Share This