Téléphone mobile en voiture, danger ?

"
n

Catégories

Publié le

11/04/2015
l

En septembre 2008, le Criirem a réalisé en collaboration avec Auto Plus, des mesures de champs électromagnétiques sur des téléphones mobile en voiture afin de voir le niveau d’exposition du conducteur et de ces passagers lors de l’utilisation du téléphone. Les mesures ont été réalisées avec plusieurs téléphones dans des configurations différentes. Tout d’abord, nous avons […]

Auteur

datagitateur

En septembre 2008, le Criirem a réalisé en collaboration avec Auto Plus, des mesures de champs électromagnétiques sur des téléphones mobile en voiture afin de voir le niveau d’exposition du conducteur et de ces passagers lors de l’utilisation du téléphone.

Les mesures ont été réalisées avec plusieurs téléphones dans des configurations différentes.

Tout d’abord, nous avons pu constater que véhicule à l’arrêt et sous une bonne couverture réseau, le téléphone émet deux fois plus quand il est dans le véhicule qu’a l’extérieur de ce dernier. Le portable émet plus afin de passer à travers la « cage métallique » que constitue le véhicule.

Ensuite le taux d’exposition est trois fois plus élevé dans une zone de mauvaise couverture, et sur autoroute.

En zone de bonne couverture en mouvement, le taux d’exposition est quasi identique à celui trouvé dans la voiture en stationnement.

L’utilisation de l’oreillette filaire n’est pas une solution, le champ électromagnétique est renvoyé vers le fil qui va jouer un rôle d’antenne.

Le meilleur moyen de limiter son exposition est d’utiliser le haut-parleur du téléphone.

Faites attention aussi aux nourrissons, leur tête est souvent à proximité du téléphone du conducteur. Ils sont plus fragiles que l’adulte et il est donc important de faire d’autant plus attention à leur exposition.

Nous déconseillons donc totalement l’utilisation du téléphone portable en voiture, de plus, le code de la route l’interdit. 

Auto Plus vous propose donc un article sur les résultats dans le magazine du 21 octobre 2008, voir en ligne : L’enquête du journal

La communication du CRIIREM

Dans la même catégorie