« Portables en accusation », à voir sur France 2

"
n

Catégories

Publié le

12/14/2015
l

Le Docteur George L. Carlo, scientifique américain, étudie dans son laboratoire, depuis plus de dix ans les effets sur notre corps des rayonnements magnétiques des téléphones portables. Ses recherches démontrent que l’utilisation de ces téléphones a des conséquences, entre autres, sur le code génétique humain et peut provoquer des tumeurs cancéreuses à leurs utilisateurs. La […]

Auteur

datagitateur

Le Docteur George L. Carlo, scientifique américain, étudie dans son laboratoire, depuis plus de dix ans les effets sur notre corps des rayonnements magnétiques des téléphones portables. Ses recherches démontrent que l’utilisation de ces téléphones a des conséquences, entre autres, sur le code génétique humain et peut provoquer des tumeurs cancéreuses à leurs utilisateurs.

La nouvelle provoque une réaction immédiate. L’industrie de la téléphonie mobile qui avait accepté de mettre 28 millions de dollars sur son laboratoire et son équipe, coupe ses crédits. Carlo doit abandonner ses recherches. Après l’incendie de sa maison, il décide de se faire oublier. Aujourd’hui, six ans après les faits, il revient à l’action en s’associant à des cabinets d’avocats comme expert scientifique, afin de défendre des utilisateurs victimes de cancers.

Documentaire de Klaus Scheidsteger, produit par Hikari Productions, était diffusé le jeudi 18 mai 2006, à 23h, dans l’émission Infrarouge.

Dans la même catégorie

Les mesures, Notion de DAS

Notion de débit d’absorption spécifique DAS : Ce dernier nommé SAR chez les anglo-saxons (Spécific absorption rate) est utilisé par certains scientifiques...