Un comté du Pays de Galles, en Angleterre, a annoncé son intention de rédiger des recommandations sur l’utilisation des connexions sans fil ( Wifi ). Premières personnes concernées : les enfants.

C’est le comté du Carmarthenshire, dans l’ouest du pays qui va définir des règles d’utilisation du Wifi dans ses établissements scolaires. Non pour des raisons de civisme, mais pour des raisons de santé, ce que l’on pourrait désigner en France comme un principe de précaution. Ce code de pratique, rédigé à partir d’études approfondies, aura pour but en effet de limiter l’exposition des enfants aux ondes Wifi. Un responsable local estime que « le danger de ces connexions est probablement similaire à celui des téléphones mobiles ». Même si la question sur les portables divise toujours autant la communauté scientifique.

Danger avéré ou pas, le sujet fait débat depuis plusieurs mois en Angleterre. En mai 2007, le professeur Sir William Stewart, directeur de l’agence britannique de protection de la santé, alertait les autorités sur la nécessité d’étudier les effets du Wi-Fi sur la santé des élèves et des professeurs. En 2006, une école du même comté de Carmarthenshire décidait, quant à elle, de suspendre les connexions sans fil dans l’enceinte de l’établissement, sur pressions des parents.

En Allemagne, les connexions Wi-Fi sont également interdites dans les écoles de Francfort. Tandis qu’en France, le gouvernement a demandé à l’Afsset, l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail, de réaliser une étude approfondie sur les rayonnements de la technologie, mais aussi du téléphone portable.

L’Agence européenne de l’environnement, par la voix de sa directrice Jacqueline McGlade, a pour sa part jugé le 15 septembre dernier qu’il serait « prudent que les autorités en charge de la santé recommandent de réduire les expositions, en particulier pour les groupes vulnérables comme les enfants. » Dans le comté de Carmarthenshire, on espère que ce premier code pratique servira de référence pour une charte appliquée dans le pays tout entier.

(source : news.fr)