Liste des symptômes des riverains de station de téléphonie mobile.

"
n

Catégories

Publié le

12/02/2015
l

Un groupement de personnes électrohypersensibles de Belgique a établi la liste de symptômes ressentis par les riverains des antennes relais GSM. Ces symptômes ne sont pas systématiques et ils s’installent de manière pernicieuse, nécessitant une réelle attention pour s’en rendre compte. Ils varient d’une personne à l’autre, peut-être pour des raisons physiologiques, peut-être en fonction […]

Auteur

datagitateur

Un groupement de personnes électrohypersensibles de Belgique a établi la liste de symptômes ressentis par les riverains des antennes relais GSM.

Ces symptômes ne sont pas systématiques et ils s’installent de manière pernicieuse, nécessitant une réelle attention pour s’en rendre compte.
Ils varient d’une personne à l’autre, peut-être pour des raisons physiologiques, peut-être en fonction de leur sensibilité ou leur capacité à écouter ce qui se passe à l’intérieur de leur corps.
Ces symptômes semblent également, avec le temps, apparaître de plus en plus rapidement à chaque exposition aux ondes, créant une véritable allergie aux ondes et aux champs électromagnétiques. En effet, l’exposition cumulée aux ondes GSM et aux champs électromagnétiques (liés à l’électricité domestique par exemple) semble faciliter la survenance des symptômes, voire les aggraver.
Sommeil perturbé :
Ce symptôme est probablement le plus courant. Il survient rapidement après le début de l’exposition aux ondes. Le sommeil est interrompu au milieu de la nuit, généralement entre deux et quatre heure du matin et il est très difficile de se rendormir, comme si le cerveau était très occupé malgré l’absence de pensées précises ou soucis. Le réveil matinal s’accompagne d’une absence de sensation confortable comme celle d’avoir passé une bonne nuit avec un sommeil réparateur. Les souvenirs de rêve sont rares ou inexistants.
Nervosité intérieure, hyperactivité :
Les neurones sont comme excités et incapables de se calmer.
Cela donne une sorte de tension permanente à l’intérieur de soi. Les sensations de calme et de paix en soi disparaissent. La pensée n’est pas fluide, elle est comme saccadée, hachée, morcelée. Les enfants peuvent présenter des signes d’hyperactivité.
Sifflement dans les oreilles :
Un sifflement permanent dans les oreilles, de même nature qu’après une exposition prolongée à une source de bruit fort (exemple : boîte de nuit).
Saignement du nez :
Des saignements du nez peuvent apparaître de manière répétée, surtout au réveil, et cela tous les jours pendant plusieurs semaines.
Irritabilité, hostilité :
Cette tension intérieur provoque un recul du seuil de tolérance par rapport aux événements extérieurs, qui seront ressentis plus facilement comme des agressions. L’on devient facilement irritable, voire explosif et agressif.
Dépression :
Progressivement, la joie de vivre disparaît et la dépression peut s’installer. Les envies, le désir, la libido se réduisent ou disparaissent. C’est comme si le corps, et l’individu dans son ensemble, passe à un stade de fonctionnement de survie.
Inquiétude, anxiété :
Des sentiments d’inquiétude ou d’anxiété sans raison apparente peuvent apparaître. Ils sont particulièrement décelables au réveil.
Difficulté à se concentrer, d’apprendre, à mémoriser :
Du fait probablement de cette nervosité artificiellement induite, l’étude, l’apprentissage et la mémorisation sont rendus difficiles. La réflexion est laborieuse, la verbalisation des ralentie et éventuellement laborieuse.
Douleurs rhumatismales et articulaires :
Ces douleurs apparaissent avec une sensation de resserrement des tissus dans une partie ou dans l’ensemble du corps.
Douleurs, pressions et tensions au crâne :
Des sensations de pression sur le crâne, comme une pression d’un doigt appliqué au crâne, peuvent apparaître à différents endroits du crâne. Les endroits les plus classiques sont : les tempes, les rochers (juste derrière les oreilles), entre les yeux, à la racine du nez, tout en haut du crâne. Ces pressions peuvent voyager d’un endroit à l’autre et donner la sensation que le crâne est en constante déformation, comme si le crâne était enserré entre deux mains invisibles qui le malaxe. Ces pressions peuvent s’accompagner ou être perçues comme des douleurs sourdes, comme des brûlures. Elles peuvent être confondues avec des maux de tête.
Tensions à l’arrière de la tête, dans la nuque et les épaules :
La nuque peut se tendre, créant des douleurs de tension à l’arrière de la tête et éventuellement dans les épaules et le dos.
Picotements dans le corps :
Des picotements peuvent apparaître sur l’ensemble du corps donner l’impression de voyager à la surface du corps, juste en dessous de la peau. Ces picotements peuvent être accompagnés d’une sensation de légers tremblements sous la peau, d’engourdissement, de légères pressions ou de douleurs très légères.
Tremblements dans le corps :
Ces tremblements peuvent être visibles au niveau des mains ou des pieds.
Douleurs sourdes dans le corps :
Des douleurs fortes et sourdes comme une brûlure peuvent se focaliser sur une partie interne du corps. Ces douleurs sont soit dans l’os, soit dans les muscles ou parties molles du corps. Ces douleurs peuvent s’étendre et couvrir une zone plus importante du corps ou se déplacer. Elles peuvent être extrêmement douloureuses et être à la limite du supportable.
Altération des sensation de toucher : 
Les sensations au niveau de la peau sont modifiés. Un contact sur la peau laisse comme une trace qui disparaît progressivement.
Serrements au niveau du ventre :
Les viscères peuvent se tendre et se tordre dans tous les endroits de l’abdomen ou du bassin. Ces sensations peuvent s’accompagner de nausées.
Troubles cardiaques et vasculaires : 
Après une exposition prolongée, le cœur commence à battre irrégulièrement, avec éventuellement des crises de palpitation. Les artères autour du cœur donnent la sensation d’être plus dures.
Altération de la vue :
Une fatigue oculaire s’installe plus rapidement, la vision devient floue rendant la lecture difficile.
Membres qui dorment :
La vascularisation semble être affectée. Avec accumulation d’une exposition aux ondes GSM et un champ électriques (>16Volts/m), un bras voire les deux bras, peuvent « dormir » et être comme morts durant le sommeil provoquant un réveil désagréable. Les membres affectés sont comme vidés de leur sang.

Dans la même catégorie