Riverains de l’ Elorn : mesures et questionnaires se superposent !

"
n

Catégories

Publié le

12/03/2015
l

A Landerneau (29), l’association « Les Riverains de l’ Elorn » a réalisé une étude in situ associant des mesures chez l’habitant et une enquête de santé, dans un quartier où est implanté depuis novembre 2002 un pylône portant 3 émetteurs de téléphonie mobile. Un panorama du « paysage électromagnétique » du quartier, réalisé en prenant plusieurs dizaines de […]

Auteur

datagitateur

A Landerneau (29), l’association « Les Riverains de l’ Elorn » a réalisé une étude in situ associant des mesures chez l’habitant et une enquête de santé, dans un quartier où est implanté depuis novembre 2002 un pylône portant 3 émetteurs de téléphonie mobile.

Un panorama du « paysage électromagnétique » du quartier, réalisé en prenant plusieurs dizaines de mesures du champs électrique ambiant, a mis en évidence une corrélation entre l’importance du champs électrique mesuré et l’incidence du relief et la direction des émetteurs (pour plus de détails, télécharger Elorn infos n°4).

En novembre 2006, l’association a également réalisé une enquête de santé dans un rayon de 400 mètres autour du pylône, auprès des riverains de la route de Quimper et de Kergreis, en s’appuyant sur la fiche type du (riirem, agrémentée d’une page permettant de situer approximativement les enquêtés. Des maux tels que les insomnies, les maux de tête, les perturbations visuelles sont survenues fréquemment.

« Un élément nous semble particulièrement important dans les réponses apportées par les riverains, puisque plusieurs d’entre eux signalent des troubles qu’ils ne connaissaient pas avant leur installation récente dans le quartier, » constatent les Riverains de l’Elorn. « 24% précisent que leurs maux disparaissent lorsqu’ils quittent leur domicile pour plusieurs jours. A Kergreis en particulier, il est à noter que 50% des personnes ayant répondu à l’enquête résident au 3ième étage des immeubles à proximité des antennes dans un périmètre de 50 à 100 mètres de celles-ci.

Enfin, la superposition de la campagne de mesures et de l’enquête de santé a révélé une corrélation entre les zones les plus exposées et les zones présentant la plus grande proportion de maux.

Dans la même catégorie