Le déclin du moineau des villes, en relation avec le rayonnement des antennes-relais ?

"
n

Catégories

Publié le

12/03/2015
l

Au cours des dernières décennies, la population des moineaux a vivement décliné dans plusieurs pays de l’Europe de l’Ouest. Menéee en Espagne, à Valladolid, entre 2002 et 2006, et publiée en avril 2007 dans la revue Electromagnetic Biology and Medicine, l’étude de Alfonso Balmori et Orjan Hallberg a voulu vérifier s’il existait une corrélation entre […]

Auteur

datagitateur

Au cours des dernières décennies, la population des moineaux a vivement décliné dans plusieurs pays de l’Europe de l’Ouest. Menéee en Espagne, à Valladolid, entre 2002 et 2006, et publiée en avril 2007 dans la revue Electromagnetic Biology and Medicine, l’étude de Alfonso Balmori et Orjan Hallberg a voulu vérifier s’il existait une corrélation entre le rayonnement des antennes relais de téléphonie mobile et la diminution du nombre de moineaux.

Les chercheurs ont réalisé une quarantaine de mesures sur une trentaine de points choisis dans la ville espagnole, relevant à chaque fois le nombre de moineaux observés et le niveau d’exposition moyen (en V/m). Ils ont constaté dans le temps une diminution statistiquement significative des moineaux. Les plus faibles densités étant « significativement » observés dans les zones où les champs électromagnétiques étaient les plus élevés.

« Nos conclusions sont que la pollution électromagnétique pourrait être responsable, en elle-même ou associée à d’autres facteurs, du déclin des espèces observé dans les villes européennes au cours des dernières années. »

The urban decline of the house sparrow (Passer domesticus) : a possible link with electromagnetic radiation, Balmori A, Hallberg O., Electromagnetic Biology and Medicine, Volume 26, Issue 2 April 2007.

Dans la même catégorie