Jeu découverte des antennes relais au Haut Sancé

"
n

Catégories

Publié le

12/03/2015
l

« Samedi 21 octobre 2006, vers 10 h, une cinquantaine d’habitants du Haut Sancé ont répondus à l’invitation de l’association de Défense, pour un jeu découverte de six antennes relais implantées actuellement dans l’environnement de leurs maisons à moins de 300 m et de l’emplacement de la future antenne qui serait à moins de 25 m […]

Auteur

datagitateur

« Samedi 21 octobre 2006, vers 10 h, une cinquantaine d’habitants du Haut Sancé ont répondus à l’invitation de l’association de Défense, pour un jeu découverte de six antennes relais implantées actuellement dans l’environnement de leurs maisons à moins de 300 m et de l’emplacement de la future antenne qui serait à moins de 25 m des habitations.

A midi, près d’une tente où grillent et fument les galettes saucisses, les participants se retrouvent et rapportent les fiches réponses des questionnaires servant de feuilles de route pour le jeu. Il y a 23 questions posées concernant entre autres les problèmes liés à la santé, les risques possibles de l’exposition aux rayonnements électromagnétiques d’une antenne relais, l’utilisation des portables, des fours micro-ondes, les permis de construire, les problèmes de recours etc. »

Il y a 30 réponses. 10 prix sont attribués. Du vol au-dessus de Rennes en avion, à l’invitation pour 2 personnes au restaurant, jusqu’au traditionnel panier garni.

« Puis Michel Deniel, président de l’association de Défense du Haut Sancé, s’adresse à l’ensemble des participants : « La manifestation d’aujourd’hui n’est qu’un tremplin pour des actions futures qui auront lieu dans les semaines à venir, type chaîne humaine, on ne sait pas encore. Tout dépend. Nous avions proposé à la Ville une réunion le 7 octobre, mais le samedi n’est pas un bon jour pour les services municipaux, comme pour SFR. D’autres dates seront proposées en novembre, mais avec la présence d’experts d’associations. Un dossier a été envoyé à chaque groupe politique des élus. Ces derniers nous ont déclaré que ce ne sont pas les antennes qui sont dangereuses mais les portables. Une pétition circule : je vous invite à la signer. »

(source : Ouest France Bretagne 24 octobre 2006, pages Rennes, Ile-et-Vilaine)

Dans la même catégorie