Un rapport de plus suite au Grenelle des Ondes

"
n

Catégories

Publié le

12/02/2015
l

Après les 5 journées d’échange autour de la table du Grenelle des ondes en 2009, il avait été décidé de mettre en place une expérimentation d’abaissement des niveaux d’exposition aux rayonnements des antennes relais.  Le rapport de synthèse de ce travail va été publié en août 2013. La première conclusion montre que les logiciels de […]

Auteur

datagitateur

Après les 5 journées d’échange autour de la table du Grenelle des ondes en 2009, il avait été décidé de mettre en place une expérimentation d’abaissement des niveaux d’exposition aux rayonnements des antennes relais.  Le rapport de synthèse de ce travail va été publié en août 2013.

La première conclusion montre que les logiciels de simulation utilisés pour la modélisation sont peu fiables puisque seulement  40% des niveaux de champ simulés sont vérifiés par les mesures sur site.

La deuxième conclusion met en évidence qu’il est possible de diminuer les seuils d’exposition sur les zones les plus exposées, sans diminuer la couverture tout en étant vigilent à ne pas exposer fortement de nouveaux lieux riverains.

Troisième conclusion et c’est la plus importante : Il est possible de limiter les niveaux  de seuil à 0,6 V/m, mais cela implique de multiplier le nombre d’antennes moins puissantes par 3.

Quatrième conclusion, l’installation de la 4G augmente le niveau d’exposition des populations, les opérateurs ont nié cette réalité de la physique pendant longtemps. En ajoutant une nouvelle bande de fréquences dans l’environnement, le niveau global d’exposition ne peut qu’augmenter même si les champs ne s’additionnent pas.

C’est un principe   physique évident  qui ne méritait de dépenser ni autant d’argent ni autant de temps pour être reconnu. Et maintenant qu’on a montré que la Terre est ronde, on fait quoi ?

 

Catherine GOUHIER

Secrétaire Générale CRIIREM

Le Communiqué de Presse

 

 

 

Dans la même catégorie